Nouveautés fiscales SEPTEMBRE 2015 : Les indépendants qui doivent mettre leur activité entre parenthèses pour s’occuper d’un proche hospitalisé, handicapé, gravement malade ou en fin de vie disposent désormais d’une couverture digne de ce nom. Avant 2010, l’indépendant confronté à une situation pénible ne disposait d’aucun soutien d’aucune sorte. Au contraire, même si ses revenus diminuaient fortement, ses cotisations sociales étaient maintenues à 100 %. Cette situation était profondément injuste, considérant les possibilités de congé offertes aux salariés. En janvier 2010, dans le cadre du « plan famille » de Sabine Laruelle, un embryon de système d’allocations pour les aidants proches indépendants est né. Il était très restrictif, limité aux enfants gravement malades et aux conjoints en soins palliatifs, avec une indemnité de 707 € pendant trois mois maximum. Peu connu et peu attrayant, ce mécanisme n’était utilisé que par une dizaine de personnes chaque année ! Grâce au niveau dispositif mis en place par Willy Borsus, la durée de l’indemnisation est portée à six mois maximum (renouvelable une seule fois durant la carrière) avec un montant de 1.071 €. Une suspension partielle des activités, avec une demi-allocation, est possible. N’hésitez pas à contacter votre Caisse d’Assurances Sociales pour de plus amples informations.

Article complet : ucm.be

All Rights Reserved | Creation by Fiduciaire Delache