La PLCI sociale lors d’une maladie ou d’une incapacité

Nouveautés fiscales MAI 2017 : Maladie, accident domestique ou professionnel : ces épreuves peuvent avoir des conséquences importantes pour un indépendant. En effet, la personne concernée (ainsi que ses proches) se retrouve dans une situation économique et financière critique. Plusieurs semaines, voire plusieurs mois d’incapacité de travail, c’est un business qui ne tourne plus. Il existe heureusement une solution pertinente pour anticiper les risques, au travers de la pension libre complémentaire sociale (PLCS). Grâce à ce dispositif, l’indépendant bénéficie à la fois d’une prise en charge de ses cotisations PLCS durant la période d’incapacité et d’une compensation financière de maximum 1.000 euros par mois pendant maximum douze mois. Si l’indépendant souffre d’une maladie grave, il bénéficie en plus d’une indemnité de 750 euros par mois pendant maximum six mois. Bien entendu, les différents avantages offerts par la PLCS s’ajoutent à l’indemnité journalière versée par la mutuelle.

Article complet : unionetactions.be

All Rights Reserved | Creation by Fiduciaire Delache